Valid XHTML 1.1

Louis THIRY et Marguerite SUISSE

Dans son journal, le 23 janvier 1896, Antoinette Thiry, la soeur de Louis Thiry, écrivait : "Nous avons eu nos bons cousins Suisse, aussi la journée a été bonne. Nous étions contents de les avoir et eux paraissaient heureux de venir". Marguerite Suisse avait 13 ans et le mariage (1905) n'était certainement pas encore prévu. Quant au cousinage, il est réel, puisque la grand'mère maternelle de Marguerite Suisse, Sophie Burtin, était la soeur de la grand'mère maternelle de Louis Thiry, Anne-Julienne Burtin. ( voir la généalogie)

Louis Thiry

La famille Thiry venait de Lorquin, près de Sarrebourg. Nos ancêtres Thiry étaient laboureurs, boucher, marchands de fer, tanneurs.

La place du village telle qu'elle apparaissait dans les années 1920, depuis elle a bien changé...







La cheminée serait celle de la tannerie qui fut exploitée par la famille Thiry, à Lorquin















C'est Hippolyte, le père de Louis qui, le premier, a "émigré" dans la région de Nancy, à Champigneulles,

Une photo d'il y a 150 ans : Sophie Brice en communiante. Son père, Marc Antoine Brice était un notable de Champigneulles. Il fut, après la guerre de 1870, député à l'assemblée constituante

C'est en 1860 l'année de son mariage avec Hippolyte Thiry, voir leur contrat de mariage. Hippolyte reprenait donc une ferme appartenant à son beau-père













Elle n'était pas très jolie, mais ce fut un personnage, dans la famille Thiry. Restée célibataire, (certains disent que son père a refusé un mariage) elle était la bonne dame de Tomblaine, prit sa part, comme infirmière à la guerre de 14. Elle peignait, dessinait et nous a laissé quelques mémoires

Et voilà son frère Louis. Il est né en 1868, à Champigneulles.















C'est dans les années 1880 que Hippolyte devint le directeur de la nouvelle école d'agriculture de Tomblaine

Le bâtiment de l'Ecole, vue des rives de la Meurthe. Ce bâtiment a aujourd'hui disparu.











La vallée de la Meurthe, devant Tomblaine, dessinée par Antoinette.

Il était alors lycéen.















Louis en 1890. Etait-il déjà Ingenieur Agronome (il est de la promotion 1890)















Hippolyte, Sophie et Antoinette en 1895.

Les mêmes dans le salon-vestibule de la maison de Lay-Saint Christophe.








C'est à cette époque que Hippolyte Thiry avait acheté la maison de Lay Saint Christophe et la ferme de Frocourt.

Marguerite Suisse

Elle est née à Moncel les Lunéville (à quelques kms de Lunéville) où son père cultivait une ferme. La famille Suisse est originaire de cette région (Varangéville, Saint Nicolas de Port, Lenoncourt...

Cette maison est celle de la ferme de Emile Suisse à Moncel-les-Lunéville.

Une photo de 1889. Marguerite a alors 6 ans, derrière elle sa mère, Marie-Louise Pérot, derrière celle-ci son père, Emile Suisse et son frère Paul Suisse. Sa soeur Sophie est à sa gauche et ses deux autres soeurs, Louise et Jeanne, sont à la droite de leur mère, Marie-Louise Pérot.

Devant la maison de la ferme de Moncel, au milieu du groupe Marguerite et sa poupée et à sa gauche sa soeur Sophie, sans doute un peu plus tard.

Toujours à peu près à la même date, Marguerite avec son frère Paul et sa soeur Jeanne .













Un peu plus tard et peu avant son mariage, Marguerite















Le mariage de Marguerite Suisse et de Louis Thiry

Ceci n'est malheureusement qu'un extrait de leur acte de mariage...














Ce fut un grand mariage, à Moncel les Lunéville. A la droite de la mariée, sa belle-mère, Sophie Brice (Hippolyte, le père du marié, était décédé depuis peu). Derrière Sophie Brice, Emile Suisse le père de la mariée, superbe... Et que la mariée était jolie!! Et les chapeaux...

Et voilà les nouveaux mariés en voyage de noces, à Venise

La famille de Marguerite Suisse et de Louis Thiry, à Tomblaine.

Marguerite semble fière de son premier né....
















...et il y a de quoi..
















Toujours très gai, cet enfant
















Et voilà la petite soeur.
















Anne et Emile avec des cousines Suisse (Marie n'y est pas), Fille de Paul et Glossinde Suisse..







Les deux soeurs, Jeanne-Marie Vallet et Marguerite Thiry avec leur enfants respectifs.

Madeleine Suisse Marguerite Suisse-Thiry Sophie Suisse inconnue Glossinde Chatton-Suisse Albert Vallet Aline Suisse Paul Suisse Jeanne-Marie Suisse-Vallet Louis Thiry Antoinette Thiry Marie-Louise Pérot Emile Suisse Louise Suisse Sophie Brice-Thiry Suzanne Suisse Marie Suisse Elisabeth Suisse Anne Thiry Emile Thiry Henri Vallet Marie-Sidonie Vallet Marguerite Vallet  Thérèse Vallet

Une grande réunion des familles Suisse et Thiry.
En passant, avec la souris au dessus du visage d'un personnage, le visiteur pourra connaître l'dentité de celui-ci.

Emile et sa grand'mère maternelle, Marie-Louise Pérot, vers 1913..
















Emile et Anne.
















Anne, l'air inspiré, Emile, l'air très dégagé. Emile a encore ri, comme l'écrivait un peu plus tard son institueur de Lay-saint-Christophe.
















Voilà Antoine, avec ses frère et soeur.









Monsieur le Directeur de l'Ecole d'Agriculture de Tomblaine. Lire aussi les souvenirs de Monsieur Perrin.

Emile et Anne jouent avec Marie en 1915.









Les 3 "grands" avec Marie en 1915
















La première communion d'Anne, c'est sérieux.

1918 - A l'Institution Sainte Rose. Anne est à gauche de la pancarte..







Marie en 1919, mais comme il est écrit au dos de la photo : "qu'elle serait jolie si elle n'avait pas remué"
















La famille Thiry de Tomblaine en 1919. Il manque encore Jean. Mais pourquoi Emile se cache-t-il ?













Jean est né, les cinq de Tomblaine sont là.

Jean avec Castor, un chien de Tomblaine
















En 1927, Louis et les deux aînés.









Emile en 1928
















Jean et sa grande soeur, certainement très attentive, en 1929.









.

Pas très sérieux le communiant..














Jean en 1934
















Marguerite et son fils en 1934
















Antoine au début des années 30
















Jean avec Castor en 1937, à Frocourt..







Jean en militaire en 1940.

Les cinq de Tomblaine au début des années 40.













Emile et Jean en 1965..









Antoine, Emile, Simone et Marie un peu cachée. C'était en 1973, au mariage de Bénédicte









C'était aux noces d'or d'Anne, en 1982. Mauricette, Antoine, Anne, Paulette et, de dos, Simone..







Antoine, Anne, Marie et Jean.

C'était au mariage de Marc Enel, en 1994..









C'était au 90ème anniversaire d'Anne, ici avec Marie.